Clinique vétérinaire des Goëlettes - vétérinaire Saint Gilles-Croix de Vie 85800
Clinique vétérinaire
des Goëlettes

9, rue de Boisvinet, 85800 Saint Gilles-Croix de Vie


Tel : 02.51.55.03.29
lesgoelettes@wanadoo.fr

Horaires d'ouverture :
Du Lundi au Vendredi :
de 08h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h00.
Le Samedi :
de 08h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.

Consultations et chirurgies SUR RENDEZ-VOUS.
Urgences assurées 24H/24H.


Les vétérinaires

Marie-Claude Jeandot-Bordage


Docteur vétérinaire


>> Contacter par mail
Marie-Claude Jeandot-Bordage

Henry de Cara


Docteur vétérinaire


>> Contacter par mail
Henry de Cara

Julien Commun


Docteur vétérinaire


>> Contacter par mail
Julien Commun


Les auxiliaires :

Marie-Hélène Clisson


Auxillaire vétérinaire



Bernadette Geay


Auxillaire vétérinaire



Nadège Joly


Auxillaire vétérinaire



Anita Sorin


Technicienne de surface



Fiche info santé

La contraception chez la chatte

Vous avez adopté un chaton femelle, et rapidement va se poser la question fatidique : doit-on lui faire faire une portée ? Si non, comment faire en sorte qu’elle n’ait pas de petits ? Même si votre chatte vit en appartement et ne sort jamais, elle aura quand même des chaleurs, plus ou moins manifestes et bruyantes parfois !

Tout d’abord, il convient de préciser qu’il n’est absolument pas nécessaire que votre animal ait des petits au moins une fois dans sa vie ; cela n’est indispensable ni à sa bonne santé psychologique/affective, ni physique. Par conséquent, la solution la plus simple et définitive est d’opter pour la stérilisation chirurgicale (ovariectomie), pratiquée sous anesthésie générale, opération très courante et ne présentant que très peu de risques. L’investissement est plus important au départ, mais sur le long terme, il s’avère plus intéressant, notamment au vu des inconvénients des autres modes de contraception.

L’autre possibilité consiste en la contraception dite « chimique », soit par l’injection d’hormones par le vétérinaire, soit par l’administration régulière de « pilules ».

 

Les risques de la contraception chimique chez la chatte.

La contraception chimique de la chatte peut présenter des risques pour sa santé, en perturbant son équilibre hormonal, et notamment si ce type de contraception est utilisé trop souvent, au mauvais moment, ou sur une trop longue période.

Parmi les complications de la contraception chimique, peuvent être citées les métrites (infections de l’utérus), les affections des mamelles (tumeurs, mastoses), les déséquilibres endocriniens (apparition de diabète).

De plus, si la contraception est administrée au mauvais moment du cycle, il est possible qu’une gestation non désirée survienne quand même, avec risque de dystocie (problèmes à la mise-bas) ou de mort fœtale.

Les risques sont encore plus élevés dans le cas d’une contraception orale (pilule), soit parce qu’on oublie de la donner, soit parce que la chatte ne l’avale pas ou la recrache lorsqu’on la mélange à sa nourriture.

 

Quand utiliser la contraception chimique ?

Étant donné les inconvénients cités ci-dessus, mieux vaut réserver ce mode de contraception à des situations particulières ; par exemple, cohabitation temporaire avec un mâle, placement dans une pension, vacances au camping...).

Il faut également signaler que si l’on choisit la contraception chimique, orale ou injectable, pour une chatte à qui l’on souhaite faire faire des petits ultérieurement, il est possible que les chaleurs ne reviennent pas au moment souhaité, voire ne reviennent pas du tout !

 

Quand réaliser les injections contraceptives ?

L’idéal est d’injecter le produit contraceptif en dehors des périodes de chaleurs, et en étant sûr que la chatte n’ait pas été saillie lors de ses chaleurs précédentes. Sinon, il y a risque de mortalité embryonnaire, avec difficultés de mise-bas. L’injection d’hormones pour interrompre des chaleurs est fortement déconseillé, à cause du fort risque de métrite ou de gestation non désirée / dystocie (si la chatte a été saillie par exemple la vaille de la visite vétérinaire sans qu’on s’en soit aperçu).

 

Conclusion :

Même si la contraception chimique de la chatte est efficace, elle n’est pas dépourvue de risques ; aussi est-il préférable d’avoir recours à la stérilisation chirurgicale si on est à la recherche d’une solution définitive. Pour les autres cas, n’hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire, qui vous proposera l’option la mieux adaptée à votre cas.

 

Rédigé par : Isabelle Mennecier - Docteur Vétérinaire

13/02/2017