Clinique vétérinaire des Goëlettes - vétérinaire Saint Gilles-Croix de Vie 85800
Clinique vétérinaire
des Goëlettes

9, rue de Boisvinet, 85800 Saint Gilles-Croix de Vie


Tel : 02.51.55.03.29
lesgoelettes@wanadoo.fr

Horaires d'ouverture :
Du Lundi au Vendredi :
de 08h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h00.
Le Samedi :
de 08h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.

Consultations et chirurgies SUR RENDEZ-VOUS.
Urgences assurées 24H/24H.


Les vétérinaires

Marie-Claude Jeandot-Bordage


Docteur vétérinaire


>> Contacter par mail
Marie-Claude Jeandot-Bordage

Henry de Cara


Docteur vétérinaire


>> Contacter par mail
Henry de Cara

Julien Commun


Docteur vétérinaire


>> Contacter par mail
Julien Commun


Les auxiliaires :

Marie-Hélène Clisson


Auxillaire vétérinaire



Bernadette Geay


Auxillaire vétérinaire



Nadège Joly


Auxillaire vétérinaire



Anita Sorin


Technicienne de surface



Fiche info santé

Mon chat urine partout : que faire?

 

Les chats sont réputés être des animaux relativement propres, mais il existe parfois des « ratés » ; dans la mesure où cela constitue rapidement un réel problème (odeur, nécessité de nettoyer constamment), il convient de rechercher la cause probable. Celle-ci peut avoir essentiellement deux origines : médicale, ou comportementale, et l’observation de votre animal et de son environnement seront des éléments précieux d’informations qui pourront orienter le diagnostic.

 

 

Problème médical

 

Votre chat, qui était propre, se met à uriner partout.

 

S’il boit plus qu’habituellement, il s’agit peut-être d’une maladie rénale ou hormonale (insuffisance rénale, ou diabète sucré par exemple).

 

Votre chat peut aussi souffrir d’une cystite ou d’une inflammation du tractus urinaire, d’origine infectieuse ou non. C’est là un problème relativement courant.

 

Également, il se peut que votre chat perde de l’urine de façon involontaire (incontinence urinaire), il ne se met pas en position pour uriner : il peut s’agir d’un défaut de fermeture des sphincters dû à des lésions de la vessie ou du tractus urinaire, ou encore d’une lésion neurologique dont l’origine sera alors à explorer.

 

Il convient donc à ce stade de consulter votre vétérinaire afin qu’il écarte toute cause d’origine médicale, avant d’envisager un :

 

* Problème comportemental

 

Tout d’abord, votre chat était-il propre auparavant ? Parfois, un chat ayant toujours eu un accès à l’extérieur pour faire ses besoins peut subitement faire partout dans la maison à la suite d’un déménagement et d’un confinement auquel il n’était pas habitué. Il faut donc lui apprendre la litière ; n’hésitez pas à demander conseil à votre praticien sur ce sujet d’éducation.

 

Mais la plupart du temps, la malpropreté apparaît sur un animal parfaitement habitué à sa litière, mais dont l’environnement a été perturbé/modifié : il va falloir mener l’enquête !

 

Le chat est un animal extrêmement sensible, et très réactif à toute modification de son environnement.

 

 

Y a-t-il eu un changement dans l’environnement ?


  • La litière : un changement de marque de litière, le déplacement du bac, un nouveau produit d’entretien pour la nettoyer, ou un défaut de nettoyage au contraire peuvent conduire un chat à faire ses besoins ailleurs.

 

  • Les lieux : un déménagement, un changement de meubles, de décoration même, peuvent perturber votre chat et accroître son anxiété

 

  • Un nouvel arrivant : l’arrivée d’un nouvel animal ou d’un humain ou même le départ d’un membre de la famille constituent une modification des habitudes de votre chat et peuvent provoquer de la malpropreté.

 

 

Peut-il s’agir d’un marquage de territoire ?

 

Le marquage a lieu en hauteur, le chat reste debout et envoie une projection d’urine horizontale sur un support vertical (mur, meuble). On n’observe pas de flaque d’urine par terre comme en cas de malpropreté. Ce marquage apparaît souvent lors de cohabitation entre chats : chaque chat marque son territoire afin de s’imposer. Mais on l’observe aussi en cas d’anxiété liée au changement d’environnement : confirmer son territoire en le marquant de la sorte est une forme de réassurance.

 

 

En conclusion, que votre chat n’ait pas véritablement acquis la propreté, ou qu’il ait toujours été propre, il convient de consulter votre vétérinaire dès les premiers signes de malpropreté. Lui seul pourra écarter les causes médicales, et si besoin, vous aider à préciser l’origine comportementale, grâce à vos renseignements.

On pourra alors tenter d’agir sur l’environnement de l’animal, et si cela s’avère insuffisant, votre vétérinaire mettra en place une prise en charge adaptée, avant que votre patience n’ait atteint ses limites.